Déménager ou pas ? {1 an après, try again}

J’ai commencé par en faire un statut Facebook et puis finalement, ça aura davantage sa place ici, même si c’est un billet plus bref qu’à mon habitude, et qui n’appelle pas forcément de réponse.

On prend les mêmes et on recommence. Eh oui, près d’1 an après, la question de déménager se pose à nouveau et avec plus d’insistance cette fois-ci.

***

A l’heure de la sinistrose dans son poste actuel, qu’il occupe depuis longtemps, M. Sioux se voit proposer un poste intéressant (et mieux rémunéré, of course)… à Tarbes. Il y travaillerait avec son ancien chef qu’il apprécie et sur des projets qui lui plairaient beaucoup.

Moi, comme j’en parlais déjà en février 2014 donc, j’ai toujours aimé déménager, bouger, découvrir de nouvelles régions et faire de nouvelles rencontres. Mais ces derniers temps, avec les enfants, je suis bien là où nous sommes, avec tout le confort que nous avons bâti. J’entends par là, notamment :

  • notre maison. Au bout de 5 ans, nous avons presque terminé de fignoler les aménagements et menus travaux que nous n’avions pas encore fait ;
  • le cercle d’amis, qui ne se construit pas en un jour ;
  • les nounous géniales. Je suis un peu monomaniaque à leur sujet mais je n’envisage pas de confier un autre potentiel nouveau-né à quelqu’un d’autre qu’elles. Je sais combien il est difficile de trouver chaussure à son pied en matière de mode de garde (j’en ai écrit des billets à ce sujet en 2011 : Ma nounou et moi) et les SuperNounous sont justes parfaites, exactement sur la même longueur d’onde que nous. (D’ailleurs, à 4 ans et demi, mon fils aimerait encore passer ses journées avec elles plutôt que d’aller à l’école !)
  • la nouvelle baby-sitter : on a mis plusieurs années à franchir le cap alors maintenant que c’est fait et que mon fils est tout content de la voir… ça serait fatigant de devoir recommencer les recherches ;
  • les 4 grands-parents pas loin qui viennent garder les enfants dès qu’on a besoin d’eux : et ça, c’est VRAIMENT pas rien comme avantage !

De mon côté, je suis très attachée à l’espace de coworking que j’ai trouvé et qui fait partie de mon nouvel équilibre dans ma vie pro de freelance. Même si c’est un système de travail qui se développe, je ne suis pas sûre d’en trouver un dont l’état d’esprit me convienne autant que celui-là. Je commence aussi à me construire un réseau de ce côté-là et ça m’embêterait de ne pas pouvoir le développer plus avant. Mon activité me permet de travailler à distance mais je trouve plus pratique de rencontrer mes clients, la plupart du temps.

Le jardin de notre gîte du Nouvel An (oui, rien à voir)

A côté de ça, j’aime beaucoup la région Midi-Pyrénées mais Tarbes – sans la connaître, certes – n’est pas une ville qui m’attire particulièrement. Et surtout, elle est trop loin de Toulouse à mon goût. Trop loin pour que nous puissions compter sur la famille que nous avons là-bas mais qui ne pourra pas réagir aussi aisément en cas de besoin.

Seul avantage : l’immobilier, plus abordable que là où nous sommes actuellement et qui nous permettrait sûrement de trouver un belle maison. Mais bon, ça ne fait pas tout…

Je crains beaucoup l’isolement, aussi. A sa prise de poste, c’est sûrement moi qui resterais à la maison le temps nécessaire pour régler de nombreux aspects.

Nous n’avons pas pris de décision, Mr Sioux sait tout ça, il ne me met pas la pression. Cela dit, les inconvénients que j’évoque semblent beaucoup moins le préoccuper que moi – je suis sûrement de nature plus angoissée mais je crois que je me sens aussi plus en charge de ces aspects-là, notamment recherche de nounou et garde d’enfants malades car j’ai l’emploi du temps le plus flexible.

Mais je sens que ça l’attire, et pour cause, vu son poste actuel qui part à vau l’eau avec les restructurations de sa boîte, c’est une belle opportunité, qui tombe à point nommé.

Et si ce n’est pas aujourd’hui, ça sera sûrement dans 1 an ou 2, ou plus… Est-ce que je serai davantage prête à faire des cartons à ce moment-là ?

Aucune idée…

Partage les signaux de fumée avec tes amis

8 réflexions sur “Déménager ou pas ? {1 an après, try again}”

  1. Je ne sais pas où tu vis exactement en ce moment, mais si je peux te faire part de mon expérience (je suis originaire des Hautes-Pyrénées et je vis dans la banlieue toulousaine), Tarbes est une très jolie ville, très agréable à vivre, mais à côté de Toulouse, elle t’ apparaîtra juste comme un gros village. Il y a bien sur toute les commodités, et tout ce qu’on peut rechercher dans une ville, mais on en a vite fait le tour et la plupart des gens qu’on on fait le chemin de Toulouse vers elle, disent qu’on s’y ennuie vite. Mais si ton désir est de retrouver le calme tout en ayant tout à porter de main, alors elle est faite pour toi. (Et où que tu sois, tu auras toujours une vue sur les Pyrénées à couper le souffle)

    • Je vis à la campagne, à 30km de Lyon. C’est un choix, un compromis qui me convient dans la mesure où on a toutes les commodités. Et je suis suffisamment proche de Lyon pour y travailler la journée puis rentrer. Mais Tarbes, c’est trop loin de Toulouse (dont j’ai besoin pour des raisons professionnelles mais j’y ai aussi de la famille) à mon goût.
      La vue sur les Pyrénées doit cela dit valoir le coup 🙂
      Sinon, il faudrait trouver un village agréable mais pas trop cher à mi-chemin entre les 2 villes (je sais pas si c’est possible !).
      Tu es dans quel coin de la banlieue toulousaine, si ce n’est pas indiscret ?

      • Je suis dans la première couronne au sud: à Roques, c’est un village mais vraiment très proche de la ville, je vais bosser à Toulouse en train, et c’est plus rapide que lorsque j’habitais en ville et que je prenais le métro!

  2. mon cousin, sa femme et leurs enfants sont sur Toulouse et apprécient énormément la possibilité de la mer et de la montagne en peu de temps. Si tu as besoin de contact ma cousine est pédiatre à l’hopital. J’ai une cousine, son mari et leurs enfants sur Montauban. pareil pas de soucis pour te renseigner.

    • Merci Myriam, c’est très gentil 🙂
      Sur Toulouse même, nous avons de la famille aussi et cette ville me tente bien, dans l’absolu.
      En tous cas, le projet Tarbes semble repoussé pour l’instant et ce n’est pas pour me déplaire… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*