Doux moments {23 SA}

Samedi après-midi, alors que nous attentions de la famille pour le goûter, qu’il restait encore un peu de rangement à faire (mais QUAND n’y a t il plus rien à ranger en même temps ?) mais que j’avais l’envie irrépressible de faire une pause, j’ai décidé de m’allonger un peu sur le canapé. Pendant ce temps, les enfants semblaient jouer tranquillement en haut et je discutais avec Mr Sioux qui poursuivait le rangement. Un moment simple et bon, en somme.

J’ai écouté de la musique sur mon téléphone et commencé à sentir la mini squaw s’agiter sous ma peau.

Les enfants sont descendus peu de temps après et ont couru se coller à moi pour mieux voir l’écran de mon téléphone. J’ai fait remarquer que le bébé entendait la musique puis j’ai confirmé à ma fille que sa sœur nous entendait aussi parler – confirmation que mes enfants ont longuement attendue au 1er trimestre, où la grossesse semblait davantage les questionner qu’en ce moment.

Alors l’Iroquoise s’est lancée, heureuse et spontanée (et j’aurais voulu filmer ça ❤) :

– Bonjour bébé. Je suis ta grande sœur. J’ai 4 ans. Et t’ as aussi un grand frère, il a 6 ans, il est en CP. Ca va ?

Et la petite sœur a donné un coup. J’ai posé la main de l’Iroquoise à l’endroit où le bébé s’agitait et elle a pu la sentir. Elle a alors ouvert grand ses bras pour embrasser mon ventre et a posé sa tête dessus. Ses moelleuses petites joues ont continué à recevoir les petites marques discrètes des mouvements de la mini squaw. C’était adorable. L’Iroquoise était très concentrée, mais aussi ravie d’avoir une bonne raison de finir par me grimper dessus (l’Iroquoise adore escalader les gens et n’est, généralement, pas très délicate dans son genre). Elle a fini allongée sur moi… beaucoup plus paisiblement qu’à son habitude.

Son frère a fini par réclamer aussi de sentir les coups de sa mini sœur. Cela a pris un peu plus de temps et l’Iroquoise s’impatientait. Il a souri timidement puis cédé la place.

Grâce à cette petite pause que je me suis offerte, nous avons tous profité d’un moment  tendre et complice, comme je n’en prends peut-être pas assez le temps. La douceur de ce moment suspendu m’a beaucoup émue…

Qu’est ce que j’ai hâte de découvrir cette fratrie agrandie 😍

2016-11-28-doux-moments-23'sa

Partage les signaux de fumée avec tes amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*