En t’attendant {22 sa}

Si j’ai mis beaucoup de temps à m’autoriser à entrer dans ma grossesse, on peut dire que connaître le sexe de mon bébé a donné un grand coup d’accélérateur à mes projections.

L’agrandissement de la famille et son enrichissement prochain par l’arrivée d’un nouveau petit être me paraissent enfin plus concrets. Cela n’empêche pas quelques angoisses et quelques furtifs scenarii catastrophes d’émerger mais je les balaye vite, en repensant aux jolis traits familiers aperçus hier sur l’écran de l’échographie.

Alors voilà, comme je l’ai annoncé hier sur les réseaux :

2016-11-en-tattendant-22-sa-fille

Nous avons tenté de faire deviner les enfants avant de leur annoncer et tous deux ont répondu « Fille ! » sans hésitation. C’était amusant. Un peu plus tard, mon fils a dit :

« Mais je risque de les confondre, desfois, mes petites soeurs »

Je ne sais pas s’il pense à une ressemblance physique « obligée » du fait que ce seront deux filles ou s’il craint de mélanger les prénoms… mais j’ai été particulièrement attendrie de le voir s’imaginer l’avenir.

Car moi aussi je me l’imagine et je suis sur un petit nuage 🙂

J’imagine aussi très bien quelques difficultés, telles qu’un éventuel sentiment d’abandon des aînés et l’Iroquoise se raccrochant plus que jamais à moi. Mais je vois aussi deux petits assistants super fiers, deux pitres ravis à l’idée de faire sourire un bébé en admiration devant eux, une Iroquoise jouant (enfin) la grande soeur à son tour et rappelant moult règles à la plus jeune, des caresses délicates et des phrases attentives pour parler au bébé.

Nous nous demandons quel sera le tempérament de cette petite fille-là… l’Iroquoise étant assez détonnante dans son genre. Est-ce que le 3e s’élève vraiment tout seul (ahah, laissez-moi rêver) ? Est-ce que le coaching intra-utérin sur le sommeil (« tu vois bébé, je me couche : c’est génial d’être dans son lit, qu’est-ce qu’on y est bien ! et dormiiiiir, c’est un tel plaisiiiiiir !!! ») peut fonctionner ? Je peux rêver aussi, j’avais jamais essayé pour les deux autres hein ! Est-ce que son prénom lui ira ? Est-ce que toutes les conditions seront réunies jusqu’au bout pour pouvoir accoucher en maison de naissance (je dévie un peu là mais ça me préoccupe un chouïa aussi) ?

Organisation et désencombrement

Et puis nous avons rappelé à notre grand l’organisation des chambres envisagée. Qu’à terme, le bébé irait sûrement avec lui, que nous allions optimiser sa chambre dans ce but. Ce qui lui semble lui convenir, puisqu’il y gagne un lit mezzanine. Non non, ça ne le gêne pas de dormir en hauteur, il « adore » ça ! Espérons qu’il ne changera pas d’avis trop vite.

Nous avons donc déniché le fameux lit mezzanine sur LBC et irons le chercher le week-end prochain. Il y a deux semaines, nous avons enfin entrepris de commencer à réorganiser un peu le salon : d’une part pour y caser le piano que nous venions de récupérer, d’autre part pour l’aérer et en profiter pour remonter la moitié des jouets qui y traînaient dans les chambres des enfants. Par ricochets, il a donc fallu réorganiser les placards de leurs chambres, en sortir les 18 cartons de fringues d’enfants qui y étaient stockés, réfléchir à les caser autrement (sans pouvoir les mettre au garage pour cause de froid et humidité). Et puis aussi réorganiser le placard du bureau, décider de virer la moitié du linge de maison qui ne servait jamais, le donner à une association.

Joie et rangement

Joie et rangement

Réaliser ensuite que nous avions presque 2 étagères de libres par placard : mais il y a encore de la place dans cette maison en fait !!

Car oui, le vide-dressing entrepris avec une amie au cours de l’année m’a donné l’envie de trier un peu tout dans la maison, de désencombrer à fond. Moins d’objets, moins de meubles, plus d’espace, plus de bonheur !

D’ailleurs, durant ce week-end de rangement, les enfants n’ont jamais été aussi occupés ensemble, stimulés par la réorganisation de leurs chambres et réalisant l’existence de jouets habituellement peu utilisés, qu’ils ne voyaient presque plus. Pendant ce temps, Mr Sioux et moi œuvrions sur une tâche commune, échangeant bien plus que lors d’un week-end traditionnel. Bref, le rangement, c’est tout bénèf !

Aménagements futurs

Je réfléchis à un plan à langer homemade rabattable pour ne pas perdre de place dans la salle de bain, je me demande comment le grand et la dernière partageront la même commode, j’ai dit à Mr Sioux de cogiter à comment faire un lit de cododo avec le lit à barreaux (mais j’ai peur que ça prenne beaucoup de trop de place quand même), …

Et je me suis même autorisée à ouvrir une petite liste de naissance, essentiellement composée de jeux d’éveil que j’ai envie de découvrir et de tester !

Les SuperNounous sont prévenues et nous gardent une place bien au chaud pour la rentrée 2017.

Et moi, je suis enfin sûre à 90% de parvenir à ouvrir droit à un congé maternité pour le moment M. Je suis tranquillisée et me dis que, même si j’aimerais repousser 2 semaines pré-natal en post-natal, je pourrai quand même me permettre de m’arrêter à 7 mois si je fatigue trop – ce qui ne paraît pas si improbable vu l’énergie que tout cela demande et celle qu’il vaut mieux emmagasiner pour la naissance… et la suite !

En attendant, j’arrête de rêver et de procrastiner et je retourne bosser !!

Partage les signaux de fumée avec tes amis

Une réponse à “En t’attendant {22 sa}”

  1. Bonjour !

    Pour le rangement, je découvre la méthode de Marie Kondo ! Je ne l’ai pas encore mise en pratique mais il y a un super groupe FB à ce sujet : https://www.facebook.com/groups/640193542773763/?fref=nf

    Optimisation de l’espace, clarté et visibilité de tous les objets rangés (notamment vêtements, je pense ici à la commode pour les vêtements de votre grand et de la petite à venir), épuration…
    Les photos « avant/après » donnent envie 🙂 !

    Ça faisait longtemps que je n’étais pas venue lire votre blog. Félicitations et joyeuse nouvelle aventure 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*