Il est 8h30, le soleil se lève

Il est 8h30, le soleil se lève.

le soleil se lève

Depuis 8h, je suis seule dans la maison.

Mr Sioux est parti déposer les mini à la MAM. Je laisse le stress du matin retomber.

J’hésite, je ne sais pas par quoi commencer. Petit déjeuner ou finir de m’habiller ? Dans tous les cas, il faudrait que je sois devant mon ordinateur au plus tard à 9h.

Je vais enfiler un t-shirt, j’ouvre les fenêtres des chambres et invite les quelques degrés au dessus de 0 à venir rafraichir et assainir l’atmosphère.

Je vais prendre mon thé. Je verse l’eau dans le bol, puis me réchauffe les mains contre la céramique. C’est ce qui me plaît le plus lorsque je fais du thé : verser l’eau frémissante, chercher la
chaleur du contenant puis plaquer mes paumes brûlantes contre mon visage.

A cette heure-ci, il n’y a plus de petite main potelée pour jeter le sucre dans le liquide fumant et un éclair de ravissement sur la bouille qui la surplombe.

Mais c’est bien aussi, parfois, d’aller à son rythme…

Ce matin, pour la deuxième fois depuis que j’ai négocié le virage, je suis seule chez moi, seule sur mon
nouveau lieu de travail.

Je gagne le bureau, m’installe sur la chaise inconfortable – que je troquerai cet après-midi pour un fauteuil plus moelleux et réglable.

J’ouvre quelques onglets de mon navigateur préféré et c’est parti, ma journée de travail peut commencer.

Ce nouveau rythme est encore étrange mais je suis heureuse de constater qu’hier, j’ai réussi à me détacher des contingences matérielles de la maison pour me concentrer uniquement sur le volet
professionnel.

Compartimenter, ça s’appelle. Pas mon fort en général mais j’apprends.

Belle journée à tous !

Partage les signaux de fumée avec tes amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*