Il reste une place

Ce matin, à 9h passées, j’ai entendu un mini troupeau grimper les escaliers qui mènent aux chambres.
Passant devant leur père, deux têtes blondes sont entrées dans la pièce, le bruit de leurs petits pieds nus se décollant du parquet flottant à chaque pas.

En guise de bonjour, l’Iroquoise a tapé sur la couette à côté de moi avec son énergie habituelle, Pti Tonique s’est approché plus doucement et quand j’ai posé les yeux sur lui, il s’est hissé vers moi pour murmurer

– « Bonne fête maman ! »

Je l’ai embrassé. Puis il a dit :

– « Allez, on se recouche tous ! »

Et nous nous sommes retrouvés allongés dans le lit, d’abord tous les trois, tandis que l’Iroquoise escaladait le bord du lit rendu mouvant par l’épaisseur de la couette.

– « Fais de la place à l’Iroquoise maman ! » me dit Pti Tonique en se collant à son père, tandis que je me décalais vers l’autre bord du lit.

– « Oh bin ça va aller là, y’en a de la place pour une si petite minuscule Iroquoise » dis-je tandis que l’intéressée se glissait entre nous, ses petites cuisses dodues disparaissant sous l’édredon.

Pti Tonique reprit :

– « Y’a encore une place en fait ! »

J’ai hésité un quart de seconde avant de lancer :

– « Ah oui, pour un autre bébé par exemple ! »

(Pendant ce temps, Mr Sioux glissait à voix basse une pseudo blague macho, histoire de me faire réagir – mais j’avais plus amusant à faire – « Pour une 2e femme ?« )

Et j’enchaînais en regardant mon fils :

– « Y’aurait de la place pour un petit frère ou une petite soeur, non ?
– Bin oui, on va choisir ! » me dit mon grand garçon, le plus simplement du monde.

***

Joyeuse fête à toutes les mamans !

 

ce n'est pas chez moi (malheureusement) mais le beau gîte où Mr Sioux et moi étions le week-end dernier, en amoureux...

ce n’est pas chez moi (malheureusement) mais le beau gîte où Mr Sioux et moi étions le week-end dernier, en amoureux…

Partage les signaux de fumée avec tes amis

13 réflexions sur “Il reste une place”

  1. Jolie réponse, joli cadeau de fête des mamans que de se dire que dans quelques années ou mois y aura une 3ème tête blonde !!!

    • Dans les moments où tout est paisible et où ils s’entendent comme larrons en foire, un 3e larron paraît imaginable et tentant. Et puis on laisse le désir faire son chemin tout doucement, voir comment il résiste aux aléas du quotidien.

    • Il faut dire que je l’ai « un peu » provoqué. Mais la raison reste la plus forte, je ne suis pas réellement prête.
      J’espère que tu as passé une belle fête des mamans aussi 😀

  2. J’avoue ne pas te suivre parfois, j’étais tellement désolée de lire les difficultés que tu rencontrais notamment dans ton couple et là tu penses de plus en plus au petit troisième…

    • Je crois que ce sont deux choses à la fois liées (quand on est effectivement en vie maritale) et distinctes. Distinctes car le désir d’enfant peut être indépendant du fait d’avoir trouvé le géniteur par exemple (dans le cas de femmes célibataires), parce que c’est un désir qui peut rester longtemps présent même après avoir décidé que l’on était « au complet ».
      Je comprends que cela puisse déboussoler mais je ne livre ici que des bribes de ma vie, tout ce qui fait mon couple (ou non), ses remises en cause et ses avancées, n’est pas visible ici. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*