Mercredi pourri, j’en ris

Bien que j’aie épuisé le quota hebdomadaire de dessins animés de bon matin, la journée avait plutôt bien commencé.

Pour éviter de péter un plomb le mercredi, je m’efforce d’anticiper les points de blocage, histoire d’être prête à les gérer… y compris en laissant couler me faisant une raison si nécessaire. Par exemple, comme cela avait été le cas les 2 mercredis précédents, je m’étais préparée à ce que Pti Tonique m’appelle 1/4h après avoir été couché pour me dire qu’il avait « fini sa sieste ».

Mais non, il s’est endormi sans broncher.

Le problème est venu de la chambre d’à côté. De celle qui après 3 jours en mode koala aux yeux embués et cernés, venait enfin de laisser la fièvre sur le bord du chemin et avait pas trop mal géré son début de journée de rémission. Mais la toux est traître, même si on la combat à coup de chambre d’inhalation et d’homéopathie. Impossible de rendormir l’Iroquoise, agacée par je ne sais quoi, peut-être en souffrance à cause des canines perçantes… Toujours est-il qu’à 14h30, le rideau de la sieste était déjà levé et que j’avais 2 enfants en mode putois (hurlements) sur le canapé.

Dont une qui pleurait non pas parce qu’elle avait mal / était fatiguée / était malade / avait faim / soif / ce-que-vous-voulez-de-plausible… mais parce que je refusais de me lever du canapé pour la tenir dans mes bras en marchant, s’il vous plaît ! (souvenirs souvenirs…)

L’après-midi allait être ponctuée de nombreux épisodes d’écoulements divers pour l’Iroquoise, avec une alternance principalement située entre les yeux et le nez (morveux). Côté yeux, les mini contrariétés de la vie seraient les déclencheurs fatidiques de cette bien écrasante journée sur Terre.

Il était 15h et je me dis donc : c’est pas possible, il pleut mais on ne peut pas passer l’après-midi ici tous les 3, sinon je vais soit me barrer en claquant la porte bien fort, soit les passer par la fenêtre.

Malgré des copines indisponibles pour m’y rejoindre, je décidais vaillamment de partir pour le super mignon salon de thé / restaurant de la non moins jolie cité médiévale d’à côté, pour un goûter un peu festif… et un changement de décor !

***

IMG_20140205_164428

Peu de temps après notre arrivée, l’Iroquoise casse une tasse en porcelaine, quelques minutes avant de remplir dignement sa couche. Sur ce dernier point, je subodore un truc pas franchement bien-moulé-bien-propret.

Mais fi de ceci, je poursuis tranquillement la distribution des cartes pour entamer la partie de Mistigri prévue avec Pti Tonique (oui, il y a des coloriages, livres et jeux de sociétés pour enfants dans ce salon de thé : pourquoi je ne viens pas plus souvent ??!). Pti Tonique, qui, pendant ce temps, m’explique très sérieusement :

J’ai envie de faire un prout mais je me retiens. Je l’ai fait rentrer dedans… pour pas que ça fouette.

IMG_20140202_180406

ET admiration devant tant d’altruisme.

Finalement, je l’autorise à dégazer en lui précisant qu’il faut surtout essayer d’être sonorement discret quand on n’est pas chez soi. Pour l’odeur, grâce à sa soeur, ça devrait passer inaperçu.

Le changement de couche pourrite-collante sur canapé rose en velours se déroule presque sans encombre.

Nous repartons. Le trajet jusqu’à la voiture n’est pas assez long au goût de l’Iroquoise pour savourer pleinement les joies de la poussette et la voilà prête à rester sangler à la poussette dans le coffre pour en profiter plus à loisir. Bien sûr, j’explique que c’est une blague et je me débats ensuite avec une petite fille endiablée, que je tente de sangler dans son siège auto tandis que des camions tentent de me tailler un short au bord de la route.

En arrivant, après un détour pour voir les chevaux, l’Iroquoise s’est endormie. Je vide la voiture, je sors le Pti Tonique et vais faire pipi. L’occasion de découvrir que les anglais ont débarqué. YOUHOU – TOUT- S’EXPLIQUE !

J’informe mon fils que je vais chercher sa sœur et la mettre dans le Manduca (sous-entendu : pour lui permettre de dormir encore un peu, chut, soyons un peu discrets). Pendant que je fais preuve de la délicatesse la plus maternelle, mon fils s’époumone dans l’entrée de la maison, à base de « MANDUCA ! MANDUCA ! MANDUCAAAA ! MANDUCA ! MANDUCA ! ».

Impossible de le faire taire sans hurler aussi. Je tente un coup contre la porte d’entrée mais il ne percute pas. C’est plus possible, je suis over exaspérée. Je pousse la gueulante de l’année (2014 ne fait que commencer hein).

Bien sûr, ma fille a eu le loisir de se réveiller. Je la pose par terre avant de balancer mes godasses et ma clé de voiture tout en étant la plus claire possible sur le fait que je ne veux plus parler à personne ni qu’on me parle jusqu’à nouvel ordre.

Je m’attaque au fenouil.

N’empêche, c’est dingue comme Pti Tonique peut devenir inventif pour s’occuper seul dans ces conditions. Il faut que je revoie ma théorie sur la gueulante (à savoir « pas bien, pas la faute des gosses, je mets une sale ambiance, faut pas se défouler sur eux, ils ne sont que le catalyseur de mon agacement, ils ne méritent pas ça, etc ») ou quoi ?

Heureusement, ce soir, j’ai yoga.

(ce qui ne m’empêchera pas de prendre 2 fois la mauvaise route pour y aller, malgré un trajet de seulement 5 min en voiture…)

 

Partage les signaux de fumée avec tes amis

12 réflexions sur “Mercredi pourri, j’en ris”

  1. effectivement, y’a des jours comme ça…on se dit « mais pourquoi moi ? » … »mais pourquoi me suis-je réveillée ce matin ?! »…bon, oui, on les aime…mais y’a des jours, le silence est un luxe !!!

  2. J’adore le moment où tu « subodore » … *-*
    Je compatis et suis de tout coeur avec toi…il est vrai qu’il y a de sacrés-durs-moments à passer parfois. Ici, après avoir joué la garde-malades pendant 4 jours d’affilée sur les mini-miss emmicrobées…j’étais HEUR-REUSE de retourner bosser en me disant : aucune fille à moucher, changer, laver, cajoler, avec qui jouer, nourrir, contraindre à prendre ses médicaments contre son gré … et autres joyeusetés de 8h30 à 18h30 ! You-hou !
    Ceci étant dit, ne jamais oublier de s’accorder le DROIT d’en avoir MARRE ! Rien que ça, ça fait du bien. Quand à ta théorie sur la GUEULANTE, vue comme ça elle fait réfléchir effectivement ! Pti Tonique a certainement senti ta vraie limite….? A suivre…je te souhaite un bon jeudi après ce mercredi pourri !

    • Mais carrément. Je suis juste RAVIE de retourner en formation aujourd’hui (ou n’importe où à vrai dire !). Purée, n’avoir personne de qui prendre soin l’espace de quelques heures, c’est reposant !!!
      Je ne pense pas sincèrement que hurler soit la solution (même si je me l’autorise quand je n’ai pas d’autre issue, je ne suis pas un robot) mais je me questionne sur la façon de faire accepter MES limites à mon fils, c’est un travail de longue haleine, pas facile de lui faire comprendre l’idée avec des mots posés…

  3. Hummm, je compatis, nous avons eu le même style de mercredi : je hais les mercredis pluvieux ( parce que nous, nous n’avons de mignon petit salon de thé avec jeux de sociétés, les salons de thé, c’est pour les gens sans enfants ici…) !

    • Oui, j’ai decouvert ce resto récemment et appris qu’il faisait les gouters l’après-midi: c’est top d’avoir ça sans devoir partir à Lyon, on ira surement plus souvent !
      Peut-être un créneau a prendre par chez toi alors ?! (Pour accueillir les groupes de parents 2.0!) 😉

  4. Ah ça fait du bien de voir que chez les autres ça se passe comme ça aussi.
    Ici le mercredi c’est aussi le lundi et le jeudi comme je suis à mi-temps (que je fais en deux grosses journées et demi).
    Et souvent je me demande : mais comment font les gens ? Et surtout, avant, comment faisaient les gens pour occuper les bébés ?
    De mon côté Chaton (17 mois) ne veut qu’une chose une seule en ce moment : escalader.
    Je passe donc 9 heures dans la journée (j’ai soustrait une heure où je peux l’attacher dans sa chaise haute pour les repas ou dans sa poussette aaaaaaaaaaahhhhhhh et deux heures de sieste où je respire) à le faire descendre des meubles et à récolter du coup des hurlements de rage avec roulades au sol (devant public effaré ou pas).
    Et avec le temps pourri de l’hiver où tout est toujours mouillé et froid pas moyen de le faire sortir dans un parc où il pourrait grimper.
    Chaton ne sait pas s’assoir ne serait-ce que 2 minutes pour jouer. Il escalade. Qui d’autre ?
    D’ailleurs l’Iroquoise au salon de thé a réussi à tenir sans toucher à tout- dévisser les poignées-pousser les meubles-sauter sur les gens-etc …? Je suis admirative.
    Pour les cris bien sur c’est pas joli sauf que on a nos limites et il faut bien que les enfants les entendent à un moment …Tant que ça devient pas l’unique moyen de communication (ce qui est un peu mon cas actuellement) je pense que vu l’effet, c’était approprié ! Le petit « coup de gueule » du soir qui calme tout le monde c’est plutôt sain je trouve après ce marathon d’une journée !

    • C’était plus une façon de parler, je n’ai jamais vraiment défini de durée parce que ca reste raisonnable. Ca dépend des activités du mercredi et du week-end… On doit tourner à 1h/1h30 maxi par semaine (et pas de télé mais uniquement de dessins animés sur DVD pour l’instant).
      Et pour toi ? Tes enfants ont quel âge ?

      • Mon fils a eu 2 ans en novembre et jusque ses 2 ans il n’a pas vu la télé. Mais son papa a commencé à lui mettre des petits dessins animés le week-end, le matin… J’avoue que moi aussi j’y ai pris goût, ça me libère 10 minutes sans être sollicitée. Et maintenant il en réclame même le soir ce qui ne me plait pas du tout.

        Sinon ici on ne regarde pas la télé autrement. Elle n’est allumée le soir quand il dort que pour une série ou un film.

  5. Je connais aussi ici les mercredis pourris et voir les autres jours en étant en congé parental, ça arrive plus souvent … La laloutte ne veut pas sortir, reste en pyjama, regarde des dessins animés, le quota a explosé depuis la naissance de la poulette. Pourtant, nous avons l’heure du conte à la bibliothèque tous les mercredis, les jeux à côté, de quoi sortir un minimum en combinant en plus la sieste de la 2ème !!! Ma laloutte est comme le temps, quand il fait beau, ok on sort mais les jours un peu gris, on reste à la maison, soit souvent en ce moment

  6. Bonjour madame Sioux
    J’apprécie toujours vos billets que je reçois régulièrement. Pour le moment, pas d’omission de mon côté.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*