Mon Liebster Award 2017

Il y a longtemps, quand j’étais une jeune blogueuse très active, il m’arrivait de participer à des chaînes entre blogueurs, visant à faire du lien (au sens référencement du terme) et à se présenter sous un angle ou un autre, à répondre à diverses questions sur un thème donné. L’autre mois jour, j’ai revu passer ce type d’opportunité et je me suis dit que ce serait un exercice divertissant, pour le pseudo revival de ce blog !

Il s’agit donc du Liebster Award, pour lequel je vais reprendre sans tarder ni me fatiguer les explications de Papa Panique :

Les liebster award c’est un petit jeu entre blogueurs, une forme de patate chaude que l’on se passe les un les autres. Comment ça marche ?

  • Le blogueur qui invite au Liebster Award pose 11 questions auxquelles les nominés doivent répondre.
  • L’article doit commencer en faisant 11 révélations sur soi (une petite excuse pour mieux se connaître).
  • Le nominé doit à son tour désigner 11 blogueurs à qui il repasse la patate chaude.

Tout a donc repris avec Bambini Sur Terre, qui a tagué Papa Panique, qui m’a taguée (sur la base de mon volontariat !). Puis, Sandrine, en répondant aussi à la fois au tag de Bambini et de Papa Panique (ça frise la consanguinité ces histoires !!), m’a également taguée. Me voici donc avec 2 tags auxquels répondre, je suis servie. Alors je vais la faire 2 en 1 et répondre à mes deux sympathiques nominants en une fois (et je ne ferai pas 22 révélations hein, je vais déjà avoir du mal à en trouver 11 !).

liebster award 2017

11 révélations sur moi :

Après plusieurs années de blogging et de racontage de ma vie sur divers réseaux, je ne vois plus trop quoi révéler qui soit révélable. Mais tentons (j’aurai sûrement passé une soirée entière à trouver les points qui suivent) :

  1. Quand j’étais en grande section, je me suis fait attraper avec un copain et une copine à « voler » des Smarties dans la classe, pendant que nous devions nous occuper en silence sur le temps de sieste des petits. Pour nous punir, nous avons fait le tour des classes de l’école primaire adjacente avec la pancarte « je suis une voleuse » scotchée dans le dos que nous devions montrer à tous les enfants. L’école (privée, en l’occurrence) et l’éducation par l’humiliation… what else ?!
  2. Avant que notre histoire ne débute réellement, j’ai décidé de reprendre contact avec M. Sioux parce que… j’avais appris qu’il avait massé les pieds d’une copine lors d’une soirée ! #jalousie
  3. J’AIME la bouffe. Bon ok, c’est peut-être pas une révélation… Pour moi, le repas n’a pas pour seule fonction de me nourrir afin de redonner du carburant à mon corps pour poursuivre mes activités : il doit avant tout être source de plaisir. Je pourrais donc passer des heures à scruter des recettes et à réfléchir au prochain repas (ce qui ne signifie pas que ça soit Bocuse tous les soirs à la maison, loin de là, mais quand j’ai le temps, c’est un vrai plaisir).
  4. J’ai oublié une partie de mes tables de multiplication (surtout à partir de la table de 7 je dirais). Bin quoi, j’ai un cerveau cohérent : ça sert pas souvent, on dégage ! Mon mec se fout bien de moi avec ça. Et moi… j’attends avec impatience de me rafraîchir la mémoire en les faisant réciter à mon fils :-p
  5. Quand j’étais petite, je voulais être gynécologue. Pourquoi ? Sans doute pour percer le mystère de la vie et de la sexualité. Après, je suis devenue « raisonnable » et j’ai basculé sur une vocation de journaliste – même si je ne suis jamais allée au bout.
  6. Je suis à peu près incapable de mener une action de A à Z sans m’interrompre (sauf peut-être accoucher ? :-p) pour en commencer 4 autres qui m’auront traversé l’esprit pendant la réalisation… Je m’éparpille trèèès facilement.
  7. Depuis toute petite, j’ai la phobie des grilles de filtration de l’eau au fond des piscines. Enfant, lors de mes cours de natation, j’étais terrifiée à l’idée d’être dans la ligne d’eau située au-dessus de ladite grille. Encore aujourd’hui, j’ai un vieux truc avec ça…
  8. Mon fils aurait dû s’appeler Tristan. Et puis on a changé d’avis en cours de route, parce qu’à force de l’évoquer (avant même la conception), nous avons fini par « user » le prénom : il ne convenait plus le moment venu.
  9. J’aime, j’adore la papeterie, depuis toute petite. Je suis limite « carnetophile », même si je n’ai pas encore trouvé de fonction à tous les carnets que je possède ou que l’on m’offre – sans parler de ceux que je n’ai jamais terminé de remplir.
  10. J’ai été une grande grande fan de BD (j’habitais d’ailleurs près d’Angoulême alors je me faisais plaisir !). Mes préférées ado : Thorgal, Yoko Tsuno, Lanfeust de Troy. Puis de comics : X-men, Witchblade, Spider-man… J’espère que mes enfants se plongeront un jour dans ma collection avec autant de passion que moi.
  11. J’ai beaucoup d’allergies, notamment alimentaires. Je déteste quand les gens mélangent tout et me disent « ah non, c’est vrai que toi tu n’aimes pas le (insérer ici le nom d’un aliment auquel je suis allergique) ». Bin si, figures-toi que j’adore tous les trucs auxquels je suis allergique (charcuterie et 3/4 des fromages, par exemple) alors merci de ne pas confondre, c’est bien assez frustrant comme ça !

Réponses aux questions de Papa Panique :

  • Je te propose de partager 2 heures en tête à tête avec un personnage public (écrivain, musicien, politique,…), qui choisis-tu ?

No idea. J’ai jamais su quoi répondre à ce genre de questions. Personne ne me fascine au point de vouloir échanger avec quelques heures (ou alors ça ne me vient pas dans l’immédiat). Je préfèrerais choisir quelques amies avec qui passer 2 bonnes heures de discussions autour d’un apéro ou d’un thé !

  • Je t’invite à l’apéro, qu’est-ce que je dois mettre sur la table pour être sûr de te faire plaisir (boisson et grignotage) ?

Des dips et des crudités à tremper, j’adore. Ou si tu veux te la jouer plus smart et que tu as du temps devant toi, des petits toasts façon réception chez l’ambassadeur ou des feuilletés à la tapenade (sinon, y’a le pain surprise de chez Picard qui passe toujours bien). Côté boissons, avant d’être temporairement interdite d’alcool, j’étais dans une période où j’alternais entre le Cerdon (on éclusait avec un certain plaisir les restes du mariage) et le muscat bien frais !

préfou vendéen ail

Ou un bon vieux préfou vendéen à l’ail, comme celui-là !!

  • Es-tu engagé pour une (des) association(s) (si oui quel type d’asso, ton rôle,…) ?

Je suis vice-présidente de l’association des Vendredis Intellos depuis 2012. Je contribue au développement du projet. Je m’occupe en particulier de la communication autour de l’organisation des rencontres annuelles et je m’efforce de trouver le temps pour gérer la refonte de notre site Internet, en cours depuis… quelques temps !

  • Comment vois-tu ton blog aujourd’hui et comment le vois-tu dans 2 ans (détente, professionnel,…) ?

Aujourd’hui : comme depuis le début, même si la tonalité et la régularité ont pu changer, c’est-à-dire comme un lieu pour me vider la tête des questionnements de la vie quotidienne (famille, couple, boulot) et partager quelques doux moments autour de la vie de famille.

Dans 2 ans : en sommeil à nouveau ? Au profit d’autres projets ou d’une vie familiale un peu trop riche. Ou alors j’en aurais créé un nouveau pour écrire sur d’autres sujets que je n’ai jamais réussi à intégrer dans celui-ci. Et pour retrouver mon anonymat, pour de bon.

  • Tu fais quoi dans la vie aujourd’hui ? Est-ce que tu fais ce que tu envisageais lorsque tu étais ado, est-ce que ça correspond à tes études ?

Aujourd’hui, je suis rédactrice Web. Dans la mesure où j’écris, c’est relativement proche de ce que j’ai toujours voulu faire (à savoir être journaliste ou écrivain). Mais je n’ai pas encore totalement le sentiment d’avoir trouvé le sens qui me satisfait. Je n’écris pas toujours des choses qui me passionnent…. le sujet est d’ailleurs en cours de réflexion.

J’ai fait des études littéraires, ce qui fait sens avec mon métier et mes envies initiales. Puis j’ai bifurqué vers le droit, que j’ai exercé quelques années… avant de revenir à l’écrit 🙂

  • D’ailleurs, quand tu étais à l’école, plutôt élève studieux(se) ou cancre scotché au radiateur qui passait les cours à taper la discut’ avec son voisin ?

Sur mes bulletins, il était toujours écrit « travail sérieux », ce que je trouvais à la fois un peu volé (j’avais toujours l’impression de travailler à l’arrache) et un peu facile dans le genre « je sais pas quoi dire sur cette élève ». Mais bon, clairement, j’étais plutôt bonne élève, surtout pour cause de pression parentale (enfin je saurais jamais ce que ça aurait donné si on m’avait laissé gérer ça toute seule… et peut-être que ça aurait été plus bénéfique sur le long terme).

Mais je crois que de la maternelle au collège, il était aussi toujours écrit : « élève bavarde » ! Et quand je ne pouvais plus bavarder, je faisais passer des petits mots aux copines.

  • As-tu des addictions ? (précises lesquelles, sinon c’est pas drôle)

Je crois qu’on peut dire que Facebook en est une, quand je vois comment je clique compulsivement sur l’icône lors que je n’ai rien d’autre à regarder sur mon téléphone. Je réfléchis activement à la façon de me soigner parce que j’ai horreur de me voir scotchée à mon smartphone, perdre du temps de travail et du temps qualitatif en famille pour des statuts dont pas la moitié ne m’intéressent… Bref !

Sinon, on pourrait dire « la bouffe » en général. Ce que je mange doit être source de plaisir avant tout, et pas seulement une action destinée à recharger mon corps en énergie. Du coup, depuis toujours, je suis assez préoccupée par ce qu’il y aura au menu du prochain repas (ce qui soulait passablement ma mère… et mon fils faisant exactement la même chose avec moi, je le paye aujourd’hui :-p ).

  • Ton dernier concert, c’était qui et quand ?

Je crois que c’était Mika, à l’automne 2015 !

  • Si tu pouvais avoir un super pouvoir, quel serait-il ?

Celui de vivre dans l’instant présent.

  • Tu es plutôt :
    1. chat ou chien : chat, ils sont moins bourrins et plus indépendants, ce qui me convient !
    2. Lego ou Playmobil : totalement Playmobil quand j’étais enfant. Aujourd’hui, je serai plus heureuse et imaginative avec un gros baril de briques Lego 😉
    3. Thé ou café : Tea forever. Passion thé en vrac (noir, vert, roobois, etc) aux multiples parfums et boules à thé originales !
    4. ville ou campagne : résolument campagne ! J’ai vécu en ville en arrivant à Lyon le temps des études mais dès que nous avons acheté, nous sommes repartis vers la campagne. De l’air, de la verdure, des grandes étendues… c’est mon essentiel.
    5. Twitter ou Facebook : j’ai été hyper accro à Twitter quand je l’ai découvert en 2011 mais ça demande d’être très présent tous les jours alors j’ai peu à peu basculé sur Facebook (comme dit plus haut…) quand ma disponibilité horaire a évolué.
  • Allez balance des noms, je te propose de faire un apéro avec 5 blogueurs ce soir, tu invites qui (si je ne suis pas dans le lot, je te préviens je me vexe… :D)
  1. Papa Panique, of course : pour mieux connaître le mec sympa, multi-tâches et un poil hyperactif (ou c’est une impression ?) qui se cache derrière le troll 😉
  2. Kiki the Mum : ça nous ferait un bien fou à toute les deux, pour se détendre, et ça serait l’occasion de se rencontrer… ENFIN !
  3. Marine : parce que je sais que l’apéro, ça lui parle !!! 😉 (mais je lui épargnerais la frustration en ce moment, étant donné son « état »  ^_^)
  4. Pascaline : que je n’ai pas vue depuis un moment et avec qui ça me ferait plaisir d’échanger à nouveau IRL.
  5. Milena : j’aimerais bien qu’elle me communique un peu de sa positive et zen attitude face à la vie.

***

Réponses aux questions de Sandrine :

Je vous préviens, j’ai adoré ses questions très « développement personnel ».

1 – Qu’est-ce qui te fait le plus vibrer dans la vie ?

J’aurais du mal à choisir une chose mais ce qui me vient en vrac, c’est :

  • quand mes enfants viennent spontanément me faire un câlin,
  • les voir jouer ensemble, absorbés et complices,
  • constater la complémentarité et la complicité entre mon chéri et moi, à de fugaces moments où j’arrive à prendre le recul nécessaire pour faire ce constat,
  • les moments bavardages avec les copines autour d’un thé et de gourmandises,
  • un bouquin à savourer seule, en ayant l’esprit libre !

2 – Qu’aurais-tu envie de dire à ton « moi » de quand tu avais 18 ans si tu le rencontrais ?

J’adore cette question et le flashback qu’elle génère, même si je ne suis pas sûre d’avoir une réponse originale à y apporter. Je lui dirais :

Laisse tomber, oublie-les ces deux personnes que tu crois aimer mais qui te font souffrir : je te promets que le meilleur est à venir !

3 – Quelle est ta citation favorite ?

Je n’en ai pas vraiment de favorite mais je pense à cette citation d’Oscar Wilde qui est longtemps restée accrochée sur la porte de ma chambre d’ado :

Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais.

Je pense être devenue beaucoup plus mesurée dans mes désirs avec le temps mais il y a sûrement une part de cette idée qui sommeille encore en moi (sinon pourquoi aurais-je fait un 3e enfant, hein ? :-p )

4 – Si tu étais un plat, tu serais … ?

C’est bête mais ce qui me vient, c’est un dahl de lentilles (mais un vrai qui déchire, avec de vraies saveurs). Je dois être en manque de resto indien, de naan au fromage (= la vie), de beignets d’aubergines… Mmmmmm !!!

5 – Ton meilleur souvenir d’enfance ?

Question un peu compliquée. Je suis tellement dans une période de relecture négative de mon passé familial… Les après-midis de liberté dans mon lotissement, avec les copines, entre la petite place devant nos maisons où nous organisions nos spectacles, nos ventes au voisinage de créations plus ou moins qualitatives, et les échappées vers l’entrée dudit lotissement, en zone semi-sauvage et interdite, jusqu’au bord de la route pour remonter, le long des fossés bordés de roseaux, vers la maison des autres copines vivant un peu plus loin. Les disputes et les idées, cette belle semi-liberté, des heures entières, y compris lorsque les soirées d’été s’étiraient…

6 – Une chose que tu n’as pas encore faite et que tu aimerais vraiment faire dans ta vie ?

Publier un roman – et réussir à l’écrire, accessoirement.

7 – A qui aimerais-tu avoir l’occasion de dire merci pour ce que cette personne a apporté dans ta vie ?

Je ne suis pas forte en grandes effusions et remerciements avec les yeux humides et la voix qui tremblote… je suis même mal à l’aise rien qu’en imaginant une réponse publiable à cette question. Mais je me lance : je dirais merci à mon chéri, pour être tout ce dont j’ai besoin, mon parfait complément. Et merci à mes parents, de m’avoir fait une sœur. Parce que c’est un beau cadeau d’avoir une sœur. [et voilà, séquence émotion terminée, remballez les mouchoirs !]

8 – Si tu pouvais faire exactement ce que tu voulais, tu ferais quoi dans la vie ?

Prendre le temps. Prendre le temps d’observer la vie, les gens, de noter les choses, de compulser des souvenirs, de découvrir des paysages, de manger, d’organiser des moments entre amis, de rire, d’essayer 1001 choses, de m’enthousiasmer pour un nouveau projet chaque jour….

Et tirer de tout ceci la matière pour écrire des romans qui parleraient si bien… de la vie.

9 – Ton super Héros – ou super héroïne – préféré-e ?

Les X-men, ça m’est pas passé depuis l’adolescence. Plus précisément ? Wolverine, je crois ! Un brin torturé, en apparence invincible, un léger côté solitaire…

10 – Un livre que tu voudrais absolument recommander à tes lecteurs ?

Les piliers de la Terre, de Ken Follett. Une fresque historique qui m’a laissé un souvenir indélébile (je n’imagine pas le temps de recherches qu’il y a derrière cette œuvre !).

11 – Un article que tu aimes particulièrement sur ton propre blog ?

Question originale… J’ai relu Colère biologique il y a quelques semaines et j’ai trouvé amusant de constater que j’étais cohérente avec mes pensées du moment… et un peu déprimant de réaliser que je me débattais encore avec les mêmes réflexions et mécanismes. Mais voilà, c’est encore un sujet fort et d’actualité pour moi et je suis contente d’avoir su poser des mots sur tout ça un jour.

***

Mes 11 questions pour les blogueurs à qui ça fait envie :

  1. Quel livre faut-il avoir lu dans sa vie, selon toi ?
  2. Comment s’appelait ton doudou ? (pardon mais c’est dur de trouver 11 questions !)
  3. Quelles paroles as-tu déjà regretté d’avoir prononcé ?
  4. Selon toi, qu’est-ce qui nous meut dans la vie ?
  5. Choisis une question qui te plaît parmi les 22 auxquelles j’ai répondu ci-dessus… et réponds-y à ton tour !
  6. Ville ou campagne (voire montagne) ?
  7. LE truc que tu veux t’autoriser à faire avant de mourir (ou de plus en être capable) ?
  8. Ton pire job d’été ?
  9. Ton expérience culinaire la plus originale ou marquante ? (côté dégustation ou réalisation, comme tu veux !)
  10. Quel est le monument le plus intéressant que tu aies visité ? (pardon again, j’ai l’inspiration qui fatigue)
  11. Quels sont tes 5 blogs préférés : ceux dont la lecture te fait du bien ?
sables d'olonne plage

Sables d’Olonne – février 2017

J’ai mis des mois à terminer cet article alors je vous propose de passer à la vitesse supérieure : que ceux qui ont envie de répondre à ce Liebster Award se lancent maintenant ou se taisent à jamais ! Dîtes-le moi en commentaire et j’ajouterai alors un lien vers votre blog, histoire de conserver les bénéfices de cette chaîne de divulgations et de linking 🙂

(Je vais quand même discrètement nominer Céline N. Oui oui Céline : et si cet article était le 1er de ton blog ?)

Partage les signaux de fumée avec tes amis

2 Replies to “Mon Liebster Award 2017”

  1. Waaaah, je comprends la difficulté (les difficultés) à répondre à tout ça ! Perso je passe mon tour généralement. Pas parce que j’ai pas envie de parler de moi (quoique, tout le monde n’a pas besoin de savoir tout de moi, y’en a assez sur le net !), pas (seulement) par flemme (quoique ah ah ah) mais aussi parce qu’à force de dire oui à tout, je finis par faire les choses n’importe comment, dans la précipitation et sans goût. C’est nul en fait, alors maintenant je dis non…. hi hi

    En tous cas, te lire est un bonheur et j’ai l’impression de me retrouver énormément dans pas mal de tes réponses, dingue !

    Gros bisous

    • Tout d’abord, merci de venir commenter ici 🙂
      En l’occurrence, j’étais volontaire pour y répondre… mais j’avais pas prévu de devoir répondre à un double tag !! Et pour ne pas le faire à la va-vite, j’ai effectivement dû prendre mon temps. Répondre aux questions, ça va. Trouver 11 révélations, c’était plus galère. Et puis on peut effectivement se demander qui ça va bien pouvoir intéresser :-p (une question redondante en blogging, sauf quand on admet qu’on blogue avant tout pour soi, pour répondre à un besoin quel qu’il soit).
      Merci pour ce gentil mot en tous cas 🙂 J’ai l’impression qu’on attire forcément un lectorat qui nous ressemble alors… ceci explique sans doute cela !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*