La première fois que j’ai confié mes enfants à une baby-sitter [petit giveaway]

L’autre jour, il m’est arrivé un truc marrant (lisez, vous allez voir a quel point je me réjouis de petits bonheurs).

Alexis m’envoie un mail. Il m’explique qu’il est en train de rédiger un méga guide des modes de garde pour étoffer son site Nounou-top… Et me demande l’autorisation d’y inclure un extrait d’un ancien article sur mes déboires de nounous et autre réflexions philosophiques attachées. Pour l’occasion, je vais donc relire le fameux article. C’est un peu le choc. Surtout quand je poursuis en relisant aussi celui-là et la lourdeur psychologique de cette période où j’étais obligée de confier mon fils à une femme fermée qui transférait ses angoisses personnelles sur mon fils : Elle est bien ta nounou ? C’est vrai qu’à une époque, ça m’a beaucoup pris la tête ces histoires de nounou et la rubrique dédiée sur mon ancien blog (Ma nounou et moi) était bien fournie…

Puis je me dis : ça consiste en quoi son site sinon, à Alexis ?

Et là, BAM : découverte qui va changer l’histoire de ma parentalité (vous me dites si j’en fais trop).

Confier ses enfants… oui mais à qui ?

Avec Mr Sioux, on n’aime pas trop prêter nos enfants. On a fini par les céder occasionnellement à leurs grands-parents. Comme ça se passe bien et que tout le monde en redemande, on a maintenant tendance à réitérer l’expérience – pourtant, la première nuit sans nous chez mes parents, l’Iroquoise a fait passer une belle nuit de merde blanche à ma mère, qui aurait pu la dégoûter à vie…

Mais bon, c’est pas le sujet.

Donc ce merveilleux attachement grand-parental nous a permis en quelques occasions (qui se comptent quand même sur les doigts d’une main en 4 ans de parentalité) de nous offrir des week-ends (1 à 2 nuits) en amoureux.

Mais les grands-parents , ils habitent quand même pas la porte à coté donc c’est moyennement pratique quand on veut « juste » aller au resto un soir (ou rattraper nos 4 ans de retard cinématographique par exemple).

Le temps de la baby-sitter est venu !

Du coup, avec Mr Sioux, on a pris une grande décision : on va VRAIMENT trouver une baby-sitter, c’est décidé, on est prêts, on y croit, youhou, on va renaître, la vie est belle… décision que nous nous sommes empressés de ne pas mettre trop vite à exécution.

Je me suis mise à photographier compulsivement les annonces de jeunes filles cherchant des heures de baby sitting dans la salle d’attente du médecin ou à la pizzeria. Mais de là à les contacter… allons-y mollo hein !

Comme ça me titillait un peu quand même et que Mr Sioux était pas franchement moteur sur le sujet (à part pour dire qu’il fallait qu »on le fasse) (ouais on est d’accord Hector, mais sinon tu fais quoi concrètement ?) (non, mon mec ne s’appelle pas Hector), j’ai pris ma curiosité à deux mains et j’ai entré mon code postal sur le site Nounou-top.fr. Bon, c’est un peu l’arnaque (me suis-je dit) parce que pour voir les résultats, faut s’inscrire sur le site. Mais bon, c’est gratos et surtout, c’est pour des raisons de sécurité, comme me l’a expliqué plus tard Alexis.

Intérieurement, j’étais sereine. Je me disais qu’il n’y aurait, de toutes façons, personne dans ma campagne, qui risquait d’être inscrit sur ce site (je savais pas encore qu’il existait depuis un moment, ce LeBonCoin de la garde d’enfants et que c’est surtout moi qui le découvrais seulement maintenant).

Et de fait, les premiers résultats m’ont donné raison. Jusqu’à ce que je me rende compte que je pouvais réduire le rayon kilométrique de la recherche. Quand je suis arrivée à 5 km à la ronde, j’ai commencé à suer à grosses gouttes en réalisant qu’il y avait juste PLEIN de jeunes filles (parité pas encore au programme dans ce job), lycéennes et étudiantes – aux abords sympas et semblant fiables – qui cherchaient des gardes d’enfants occasionnelles près de chez nous !

Et comme, en créant un profil pour accéder aux résultats de la recherche, j’ai aussi dû créer une annonce, v’là t’y pas que je me suis retrouvée avec près d’une dizaine de réponses en moins de 24h (je suis a la campagne, je te rappelle). Gros flip, j’ai vite retiré l’annonce.

Il fallait que je m’en remette.

Contacter une baby-sitter inconnue…

Parmi les réponses, il y en avait certaines dont j’avais moi-même repéré les profils au cours de mes recherches préliminaires. Nous avons fait notre top 3 des baby-sitters qu’on voulait rencontrer, Mr Sioux et moi, parmi les réponses. C’était rassurant, on avait choisi les mêmes ^_^

Alexis m’avait offert un pass premium, pour tester son service. Ce pass permet de visualiser les numéros de téléphone des personnes inscrites sans avoir à payer pour cela. Mais au final (par flemme ?) (peur d’aller trop vite ? hem…), je n’ai utilisé que la messagerie incluse sur le site, gratuite pour tout le monde.

Et nous avons convenu d’un rendez-vous pour rencontrer la première baby-sitter de notre short list.

Alors sachez-le :

  1. Je suis nulle en entretien de baby-sitter (genre j’ai oublié d’évoquer le tarif, tellement j’étais obnubilée par l’idée que mes enfants allaient ou non entériner le concept de cette garde et adopter l’élue).
  2. pour la première fois de ma vie, j’ai évoqué avec mon mec le fait qu’on allait devoir « ramener la baby-sitter » chez elle, à notre retour. Je sais pas pourquoi mais cette phrase m’a donné un méchant coup de vieux.

Entre temps, Mr Sioux avait retrouvé des billets de spectacle qu’on lui avait offert à Noël dernier. La date ? Le 6 novembre 2014 ! Vu le prix des billets, tout le positif qu’on nous avait dit du show et le fait qu’aucun grand-parent n’était dispo, autant dire que ça nous a carrément mis au pied du mur mis le pied à l’étrier !

baby-sitter éventails pliage papier

Ayant vu les œuvres de Pti Tonique (passion éventail en papier en ce moment), la baby-sitter est arrivée avec un éventail pour lui le soir venu 🙂

Nous avons rencontré M. le mardi. Elle est revenue le jeudi soir pour garder les enfants.

Je suis donc sortie voir un spectacle avec mon mec, un soir en semaine, en confiant mes enfants de 2 ans et 4 ans à une baby-sitter pour la première fois de ma vie début novembre 2014 !

Je suis fière de moi, vous pouvez pas savoir. Et maintenant, j’ai le planning en main pour trouver notre prochaine date de sortie !!

Et puis surtout, la baby-sitter, une jeune fille de 17 ans en prépa d’école d’infirmière, m’a bluffée par sa façon de se mettre ma fille dans la poche en 2 min chrono. Au moment du départ, ça allait, les enfants jouaient, le repas était prêt, ils étaient douchés et il n’y avait plus qu’à les faire passer à table. Et là, le drame : mon fils roule sur le pied de sa soeur. Hurlements. Elle ne voulait que maman, ne voulait pas que la baby-sitter s’approche pour la soigner. Je voyais déjà le départ et la séparation dans les pleurs déchirants. Mais la jeune fille s’est accroupie près de ma fille, elle l’a appelée puis elle lui a parlé, lui a expliqué ce qu’ils allaient faire et quand papa et maman revenaient… et à la fin, quand elle lui a demandé : « Alors c’est parti, on va manger ?« , l’Iroquoise a hoché la tête et malgré ses yeux encore rougis du micro drame passé, elle a sauté de mes genoux et a suivi M. J’étais scotchée. Et j’ai passé une super soirée.

Un coup de pouce pour découvrir les services de Nounou-top ?

Alexis, qui est donc le papa créateur de ce site, m’a proposé de vous faire gagner quelques « pass premium ». Honnêtement, je n’ai ni le temps ni le courage d’organiser un concours alors je vous propose de :

  • vous inscrire sur Nounou-top.fr
  • puis de m’envoyer un mail : mamansioux AT yahoo . fr

nounou-top logo

Résultat : les 3 premières personnes à m’écrire se verront attribuer un pass sur le site.

N’hésitez pas à visiter également leur page Facebook.

NB : Nounou-top est un service gratuit (avec quelques options payantes tout de même pour financer le développement du site). De ce fait, ils n’ont pas de budget communication. Ayant apprécié le site et les services, j’ai accepté de donner un coup de pouce (non rémunéré) à Alexis par le biais de cet article.

***

Et vous, vous l’avez trouvée comment votre première baby-sitter (pour ceux qui ont franchi le pas) ? Vos enfants avaient quel âge ?

Partage les signaux de fumée avec tes amis

11 réflexions sur “La première fois que j’ai confié mes enfants à une baby-sitter [petit giveaway]”

  1. Merci pour votre témoignage ! Beaucoup de parents ont du mal à passer le cap du premier babysitting, et je dois bien l’avouer que j’étais bien le premier d’entre eux ! Je suis très fier que nounou-top ait pu vous aider, même en campagne 🙂

  2. Comme je comprends! On a une super nounou du soir, qui garde les enfants quand j’ai des réunions.
    Mais bizarrement, symptôme?, on ne lui demande pas de venir pour passer un moment à 2…

    • Rah la la… Il faut parfois un certain temps pour s’autoriser ça 🙂 Au moins, l’étape « personne de confiance » est passée, y’a plus qu’à attendre pour que ça réponde à votre envie commune.

  3. J’ai trouvé UN babysitter. Il est pas forcément hyper calé en petits, mais je le connais et je lui fais confiance. Je n’ai pas les mêmes exigences pour un babysitting du soir, où les enfants ont mangé quand il arrive. Ils le voient avant le coucher (qu’on gère) et savent qu’il est là mais il n’a « rien d’autre à faire » que de rassurer si besoin.
    Par contre pour les babysittings en journée, là c’est une autre paire de manche mais dans mon immeuble il y a 3 étudiantes, dont une qui m’a proposé ses services et qui a l’air d’avoir un peu d’expérience. A voir…

    • Tu as raison, je n’avais pas forcément fait le distinguo d’emblée (j’ai des craintes avec mes ratés niveau assistante maternelle). Mais effectivement, pour de la garde en soirée où le plus gros des soins est souvent fait quand il/elle arrive et où il faut surtout jouer un peu avec eux puis les coucher, les attentes ne sont pas les mêmes.
      Bonne suite de recherche pour la journée alors !!

  4. Super d’aboir franchi le cap!
    Ma question était par rapport au tarif , c quoi les prix pour une soirée de 3-4h?

    Bonnes soirées en amoureux!

    • Bonjour Nanou,
      tout dépend des tarifs pratiqués par la personne / dans ton coin. Dans les annonces près de chez moi, ça allait de 5€/h (j’en ai vu qu’une à ce prix-là) à 10€. La moyenne est plutôt entre 7 et 8€/h si j’ai bien compris. La nôtre travaillait à 8€/h. Je te laisse faire le calcul 🙂
      Merci pour tes encouragements !

  5. Je trouve ça vraiment dommage qu’il faille s’inscrire sur le site pour pouvoir voir les résultats et affiner la recherche.
    Du coup, je n’ai aucun moyen de voir si une baby sitter pourrait me correspondre sans m’inscrire et ça ne me donne pas envie d’aller plus loin.
    En dehors de ça, le site a l’air très prometteur.

  6. Déjà bravo d’avoir passé le cap…puisque c’était apparemment pas facile.
    On a trouvé par bouche à oreille, au départ notre assmat qui nous a envoyé quelqu’un, puis d’autres parents nous ont donné le précieux sésame (le numéro de tél et le prénom d’une baby-sitter).

  7. Bonjour, qu’elle rigolade en lisant votre article. Je me voyais exactement avec zhom. Cela fait plusieurs long mois que nous parlons nounou pour ce retrouver que tous les 2 un soir de temps en temps(pas trop). Oui oui, on parlait juste. Et bien au jour d aujourd’hui, toujours pas eu le courage. Mais, ayè, nous avons un rdv avec une baby sitter samedi aprem. La fille d un ami qui a dans la 20 aine. Le 24, une soirée en couple avec amis footeux vétérans de zhom. Pas d enfants, dommage je les aurais pris. Gros gros stress en fait. Ce sera la première. Ma grande a 4 ans et demi et ma petite poupée 1 an et demi. Ça va aller avec princesse mais la poupée aille aille aille. Il lui faut un bon moment avant d aller voir même les mamies pour dire. Elle se colle a nous dès qu’un intrus entre dans la maison. Je vous demande donc help me. Vos conseils seront les bienvenus. Merci à vous.

    • Bonsoir,
      chez nous, le plus important, ça a été que les enfants la voient avant le jour J. Qu’elle reste 2 min, qu’ils interagissent un minimum avec elle pour pouvoir s’en souvenir : ils lui ont montré leurs chambres, mon fils a montré des pliages ou trucs qu’il avait fait à l’école. Chez nous, il était important qu’elle échange vraiment avec eux pour créer du lien et les rassurer… et reprendre les échanges le moment venu, naturellement. Moi, j’avais dit clairement que je voulais pas du gardiennage mais bien qqn d’intéressé et à même de se mettre à leur niveau et au diapason de leurs besoins.
      Bref, bon courage, je comprends vraiment !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*