Que garderai-je de toi, 2016 ?

Articles de blogs ou publications Instagram, au gré de mes connexions, j’ai pris plaisir à lire quelques bilans de 2016 : celui de Marjoliemaman, celui de Milena Pink & Green, celui de Croque Madame, celui de Ginie, … Marjoliemaman a réussi à déclarer à 2016 qu’elle ne la haïssait point, Milena a su trouver une terminologie positive, comme toujours, pour désigner cette année en demi-teinte. Je vais la reprendre à mon compte parce qu’il me paraît difficile de revenir d’ores et déjà sur 2016 avec philosophie et en admettant l’intérêt des apprentissages imposés par les circonstances.

2016 a donc été non pas une année chaotique (comme je l’ébauchais ici en quelques mots) mais une année très « acidulée ».

De nombreuses émotions négatives s’y sont succédées et entremêlées, avec une puissance peu commune (tristesse, injustice, colère, perte de repères, …) et elles ont généré des frustrations dans quasiment tous les domaines de ma vie. Bien sûr, cela a été l’occasion d’enseignements sur l’amitié, le lâcher prise et l’essentiel, de prises de positions radicales et salutaires, d’évolution personnelle. Mais pour ne pas visualiser davantage d’échecs que d’occasions d’apprendre, je dois encore poursuivre la lente digestion de 2016.

Les douceurs de 2016 à retenir

Je ne citerai donc que 5 jolies choses – et non des moindres après tout – en guise de bilan de l’année :

  • un amoureux qui a été présent dans toutes les épreuves plus ou moins personnelles que j’ai traversées cette année : à sa façon, c’est-à-dire souvent en retrait et en silence, mais sans jamais plaquer de jugement hâtif, avec une prise de recul salutaire sur les situations vécues, un grand respect des personnes (à commencer par moi, bien sûr), dans le souci, au final, de préserver notre cocon familial et que celui-ci reste notre essentiel, notre priorité.
  • notre mariage, si souvent évoqué depuis 10 ans et finalement décidé et organisé en moins de 6 mois. Pour lequel M. Sioux m’a encore dit, ce soir-même, que j’avais eu raison : c’était une journée unique qui valait la peine. Une journée qui nous a ressemblé mais aussi offert une belle bulle d’air et d’amour entre deux tempêtes. D’ailleurs, signe que je digère à peu à peu les tempêtes, j’ai enfin réussi, le 25 décembre, à prendre mon stylo pour rédiger les remerciements personnalisés que j’ambitionnais d’envoyer à chacun de nos géniaux invités.
  • cette petite fille qui a eu envie de venir nous rejoindre et s’est nichée en moi cet été. A chaque fois que l’on me souhaite une bonne année 2017, mes proches évoquent la naissance à venir pour souligner la joie indiscutable qui éclairera notre année. Si je lâche prise, j’ai envie de rayonner moi aussi de cette certitude – mais une petite part de moi, toujours un brin inquiète, ne peut s’empêcher de formuler à mi-voix « oui, si tout va bien ! ».
  • notre escapade de noces, à Lisbonne, que j’aimerais venir partager un peu sur le blog, prochainement. Un voyage teinté de préoccupations peu réjouissantes mais qui m’a tout de même laissé de belles images et l’envie d’y emmener ma famille au complet, un jour !
  • cet unique et grand projet, auquel j’ai eu l’opportunité de me rallier. Si je ne l’ai pas mené sans mal et que j’ai plusieurs fois dû revoir mes ambitions en cours de route, je constate qu’il a été l’occasion d’un très grand enrichissement intellectuel, culturel… et méthodologique. Des enseignements et des outils que je mets sûrement d’ores et déjà à profit et qui m’ont un peu changée, comme chaque expérience de la vie. Avec ma comparse, à l’origine de ce projet, nous attendons l’éclosion de cet important et ambitieux travail pour le printemps : j’ai hâte de pouvoir vous le présenter officiellement !

bilan 2016

2017

Quant à 2017… Je me la souhaite plus paisible sur le plan des événements venus de l’extérieur. Je la pressens par contre introspective. Comme toujours, l’arrivée d’un enfant bouscule les choix et l’équilibre acquis. La réflexion est en marche, accélérée par mon épuisement de fin d’année – et fera l’objet de prochains billets. Les mois à venir seront riches intérieurement.

Si vous aimez faire des bilans, je suis à l’écoute des vôtres 🙂

De mon côté, j’ai établi ce matin la liste de mes 10 envies pour 2017 et je vous les ferai partager dans la semaine.

Bonne année à tou-te-s <3

Partage les signaux de fumée avec tes amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*