Ma rentrée de tous les défis

La dernière fois, je vous ai raconté mes souvenirs de rentrée et la rentrée de mes enfants. Il est temps de prendre quelques minutes pour mettre des mots sur la mienne. Nous sommes bientôt fin octobre, la vraie rentrée est derrière nous (si j’attends encore un peu, ça sera la rentrée des vacances de Toussaint !) et j’ai donc le recul nécessaire pour effectuer un mini bilan des changements professionnels, organisationnels, personnels.

J’ai commencé cet article fin septembre et à l’époque, j’avais envie de dire que c’était la « rentrée de tous les défis ». Aujourd’hui, le plus gros des émotions et bouleversements est passé, je ne vois plus que le nouveau train-train quotidien. Pas franchement monotone mais je ne perçois plus ce qui semblait m’apparaître novateur il y a quelques semaines. Voyons voir quand même…

De mon côté, un objectif principal en ligne de mire : rendre mon activité professionnelle viable.

Oui, rien de moins. Je ne serai bientôt plus indemnisée suite à mon licenciement économique donc il est temps de mettre les bouchées doubles, notamment en termes de prospection, ma bête noire.

Pour cela, je suis bien entourée et j’ai récemment fait une remise à plat de mon activité fort bienvenue. A l’aune de mon grand sentiment d’éparpillement, peut-être en partie expliqué par ce que j’évoquais ici, il était nécessaire de me recentrer sur l’essentiel de mon offre. C’est chose faite et à présent, je n’ai plus d’excuse pour ne pas savoir comment me présenter et pour ne pas décrocher mon téléphone.

En même temps, il y a des périodes où on multiplie subitement les contacts, on y croit. Mais rien n’est jamais acquis que d’être totalement finalisé et ce va-et-vient est parfois fatigant. Mieux vaut ne pas s’illusionner trop vite quand on cherche des missions. L’autre aspect « marrant », ce sont les amis (pas tous heureusement) qui ont un peu de mal à comprendre que même chez toi, tu as un vrai boulot et que tu n’es pas dispo pour faire la baby-sitter et dépanner tout le monde. Déjà que tu as du mal à arbitrer entre ton boulot et ta propre vie familiale, en évitant que chacun empiète sur l’autre, c’est pas pour se rajouter les contraintes des autres…!

Et comme j’ai quand même besoin de me trouver un cadre et une organisation aussi rigoureuse que régulière, j’ai investi dans une méthode paraît-il éprouvée :

livre s'organiser pour réussir - david allen

J’en attends beaucoup. Y’a plus qu’à trouver le temps et la rigueur pour lire le livre de bout en bout, sans piocher par ci par là 😉

A ce propos, je commence beaucoup de livres ces temps-ci.

Partout où je vais, en week-end et en vacances, mais aussi à la maison. Des livres qui trainent ensuite dans toutes les pièces. Ceux que j’ai très envie de chroniquer un jour (notamment un autre bouquin sur l’organisation, plus léger mais avec des astuces à prendre), celui que je dois chroniquer pour les Vendredis Intellos depuis des mois. Une fiction datant des années 80 trouvée chez mes parents, qui fût semble-t-il un succès en son temps et dont les premières pages m’inspirent plein de billets – notamment pour les VI mais peut-être pas seulement.

A ce propos, les rencontres 2014 des Vendredis Intellos ont lieu dans moins d’une semaine ! Et voilà de quoi on va causer – avec rien moins que Catherine Dumonteil-Kremer parmi nos invités :

NOUVEAUX REGARDS SUR L’ENFANT

De quelle façon les dernières avancées scientifiques et prises de conscience sociétales nous ont-elles fait changer notre regard sur l’enfant ?

Cette année, ça se passe à Toulouse et on organise des nouveautés, comme des ateliers gratuits pour les enfants pendant que les parents cogitent, ou encore une tombola avec des magnifiques écharpes de portage à gagner ! (que j’aimerais gagner pour tester une extensible pour le petit 3e mais ce serait un peu mettre la charrue avant les boeufs… hem)

Quand j’ai le temps, je fais encore parfois un débrief pour les VI et ça fait du bien de se re-bouger les neurones sur ces sujets-là : Nos enfants en sécurité, entre auto-défense et surveillance.

La famille et la vie domestique

Et il y a mon fiston, en MS, qui évolue. Des problèmes à gérer qui grandissent avec lui, on le sent bien. Et en même temps je me sens connectée à lui plus que jamais : autant il devient « dur », différent à l’école, autant il est d’autant plus en demande d’affection, de câlins, de moments en tête à tête à la maison. Et je suis heureuse de les lui offrir, lorsque je peux en prendre le temps.

ramassage chataîgnes octobre 2014Je regarde ma malicieuse petite fille, terriblement volontaire et têtue mais aussi passionnément charmeuse et habile… Je me dis qu’on a bien de la chance de les avoir tous les deux. Que la vie à leur côté est fatigante mais qu’elle nous reconnecte à l’essentiel, bien souvent. Et surtout qu’ils vont bien (la gastro, ça compte pas). Qu’ils rayonnent et ont la joie de vivre.

Surtout après une sortie entre copines, je me sens heureuse de rentrer, de les savoir endormis, en sécurité, à peu près insouciants, puis heureux et joyeux le lendemain, égaux à eux-mêmes. Ils remplissent nos vies, ils pompent notre énergie mais ils sont importants ces petits bouts-là. (tiens, je parle comme Jeanne Ashbé… elle emploie tout le temps « ce bébé-là » dans ce livre que j’adore)

D’ailleurs on leur a peut-être trouvé une baby-sitter à ces enfants-là… yihaaaa ! (Si ça marche, je reviens vous raconter car c’est un pas énoOOrme pour nous !)

J’ai à présent besoin de travailler environ un mercredi par mois. Si cela me pèse souvent, professionnellement, de ne travailler que sur 4 jours et d’avoir toujours l’impression de n’avoir rien fait de la semaine, mes mercredis d’absence me font aussi réaliser comme il est doux de les retrouver les autres mercredis. Ils prennent d’autant plus de valeur et ça me fait du bien de les savourer à nouveau à leur juste valeur.

Des trucs pour moi

J’ai repris le yoga avec grand plaisir. Même sans ma copine, qui ne va plus au même cours que moi et si je m’accroche, c’est que j’ai vraiment trouvé quelque chose qui me plaît. Cette pensée me fait du bien, autant que les cours eux-mêmes. Au fur et à mesure que je me familiarise avec la discipline, j’ai envie de la pratiquer à la maison. J’aimerais noter les postures que j’aime faire en cours, ou qui peuvent m’être utiles, et les pratiquer à la maison. Tout ceci complète parfaitement ma réflexion autour de l’alimentation, sur laquelle j’aimerais aussi finir et publier un billet prochainement;

Je me cherche en termes de rythme d’écriture mais j’ai envie de dégager du temps pour écrire sous un énième format (après ce blog, celui des Vendredis Intellos, mon blog de cuisine où je suis assez peu, mon blog pro que je dois développer et les écrits pour mes clients !) : des petites fictions. La catégorie que j’ai inaugurée il y a une semaine et qui, je l’espère, s’étoffera tout doucement.

***

Je me fais tout doucement à ce nouveau quotidien. Celui de femme libre car à son compte, seule responsable de l’organisation de son temps. Qui va devoir apprendre à lâcher et prioriser, à déléguer, à s’écouter et à se rendre disponible pour ce qui lui paraît important – mis en balance avec tout le reste.

Ca n’est pas simple mais il y a pire. Et surtout, je peux dire que c’est la voie que j’ai choisie. A moi de de persévérer et de réussir. Je suis la seule artisane de mon bonheur.

Partage les signaux de fumée avec tes amis

11 réflexions sur “Ma rentrée de tous les défis”

  1. C’est la plus belle phrase que tu puisses dire madame Sioux !

    « Je suis la seule artisane de mon bonheur. » Il n’y a rien d’autre à ajouter. 😉

    PS : Pour la GTD, c’est efficace mais trop contraignant à mon goût. J’ai préféré changer pour la ZTD (Zen To Done) de Leo Babauta qui m’a beaucoup mieux correspondu. (Avant finalement de ne garder qu’une seule MIT par jour…)

    • Merci 🙂
      Je n’ai pas encore tout lu mais peut-être est-il possible de garder seulement certains points de la GTD et de se l’adapter ? Dans le cas contraire, je garde ton info sous la coude pour la méthode alternative plus cool !

  2. Bonjour,

    Ca fait un moment que je vous suis, sans je crois n’avoir jamais laissé un message sur votre blog (ou le précédent). Mais je suis curieuse (ou j’ai raté un épisode) et je crois que vous nous avez jamais présenté votre nouveau projet professionnel, ça ne vous tente pas?

    ln

  3. Je veux bien ton retour sur la méthode d’organisation. C’est la 2e fois que je croise le titre de ce bouquin en peu de temps! 😉

    Bonne continuation à toi!

  4. Belle rentrée ! Tu arrives a tout cumuler, bravo ! Moi non… Mon nouveau boulot me pompe toute mon energie… Je ne me suis meme pas reinscrite au yoga en septembre… Le lundi soir a 19h c’est encore trop tot ! Je me dis qu’il vaut mieux profiter des enfants (enfin leur faire faire les devoirs…)

    • Pas encore de devoir ici, ça sera alors une autre paire de manches, je le crains…
      Et puis je pense que je ne suis pas encore au taquet en termes de charge de travail. J’ai vraiment besoin de trouver une organisation efficace avant que ça arrive sinon je vais être sous tension et angoisse permanente et ça va devenir invivable.
      C’est chouette en tous cas que tu aies un nouveau boulot : tu t’y plais sinon ? Bon courage pour cette nouvelle année !!

  5. Pingback : Vêtements et accessoires outdoor pour enfants [Concours] - Madame Sioux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*